Recevoir Quindi en RSS ou E-mail

  • http://www.wikio.fr
  • Pour recevoir Quindi directement sur e-mail, insérez votre adresse:

     

Quindi est membre

Quindi est lu dans 150 pays, tante grazie!

Réseau Quindi

Mes Lectures et DVD sur Amazon

Urgences

  • Image hébergée par servimg.com

Quindi Digest (AGS, EcoDem, Echiquier, Blogs RI)

Traduire

Flux

  • Creative Commons License

    PageRank Actuel
    Nethique.info

« Quindi... La Preuve de Vie d'Ingrid Betancourt | Accueil | Quindi... Les Enjeux Environnementaux de la Conférence de Bali »

01 décembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Nicolas Vinci

J'ai eu la chance d'assister à la "Perestroika Conference" de l'Université d'Helsinki cet après-midi (la chance est un grand mot vu qu'il se passait quelque chose de fort intéressant pour la démocratie au même moment à Villepinte...). Les intervenants y ont parlé de l'enthousiasme suscité par l'arrivée de Gorbachev en mars 1985. Et le parallèle fut vite établi avec, dans un autre registre, l'arrivée d'Eltsine fin 1991. Alors quand je vois ce qu'il se passe maintenant dans ce merveilleux pays qu'est la Russie, j'ai le sentiment d'un immense gâchis...

Nicolas Vinci

ArnaudH

C'est vrai, c'est un gachis mais aussi, peut-être, une étape obligatoire par laquelle doivent passer tous les pays qui n'ont que très peu d'expérience démocratique historique (un mouvement de balancier avant de trouver une position d'équilibre), du moins je l'espère!

Une conférence sur la politique russe de perestroïka à Helsinki... ça doit tout de même être impressionant (on se croirait revenu dans les années 80, le début de la fin de la guerre froide... grande époque).

Disons qu'au même temps que tu vivais un flshback historique, une partie de l'avenir politique du continent se jouait à Villepinte!

ArnaudH

Compléments du billet au lendemain du vote:

En fin de compte il y aura un parti d'opposition qui aura franchi la barre des 7%: le PC (avec un score très faible de 11,6%). Par contre deux autres partis proches du pouvoir auront aussi réussi à franchir cette barre: les ultranationalistes proches du Kremlin (LDPR) de Vladimir Jirinovski avec 8,2 % et Russie juste avec 7,8 %.

Par ailleurs, le PC, les partis d'opposition, l'organisation russe d'observation des élections Golos et les observateurs internationaux restés en Russie (non membres de l'OFCE) disent avoir constaté de nombreuses violations dans le déroulement du scrutin. Le PC a annoncé qu'il contesterait en justice les résultats.

La conclusion du billet reste la même.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.